Historique de l’Aïkido

L’aïkido est un art martial japonais (budo), fondé par Morihei UESHIBA ōsensei (1883-1969).

Officiellement reconnu par le gouvernement japonais en 1940 sous le nom d’aikibudō puis sous le nom aikido en 1942, l’aïkido a été créé à partir de l’expérience que son fondateur avait de l’enseignement des koryu (écoles d’arts martiaux anciennes), essentiellement l’aikijutsu de l’école daitō ryū et le kenjutsu (art du sabre japonais).

Le fondateur de l’AIKIDO, fut inspiré par les meilleurs maîtres d’arts martiaux du Japon de l’époque (écoles de JUJITSU, d’escrime traditionnelle). L’arrière-plan philosophique ou religieux (traditions Shinto, Zen, Tao) joua un rôle très important dans l’élaboration de cet art.

A côté de ce retour aux sources de l’esprit traditionnel du samouraï, Morihei UESHIBA réussit à ouvrir sa pratique à des notions plus modernes (recherche de la paix, fraternité, harmonie).

L’aïkido est né de la rencontre entre ces techniques de combat et une réflexion métaphysique de Morihei Ueshiba sur le sens de la pratique martiale à l’ère moderne.

A partir de 1948, Morihei Ueshiba développa l’enseignement d’une discipline neuve et originale, qui commença dès 1950 à rayonner dans le monde entier, notamment en France.

Sources : wikipédia ; 2f3a ; ffab.Morihei Ueshiba